Catégories
Dans le Confinement

Le Levain à l’Agonie

Hier déjà, ça sentait le sapin pour Blob-Lafayette. Aujourd’hui il est plein de bulles mais je ne le sens pas et je n’ai pas envie de gâcher de la farine avec un deuxième essai de pain. Je pense à ma copine qui cherche comme une dingue de la farine à Montrouge dans son confinement. Elle a dû user une ramette entière de papier pour imprimer ses Ausweis à force de quadriller son secteur dans tous les sens à la recherche de farine. Pour le moment, je ne suis pas encore décidée à jeter Blob-Lafayette dans la cuvette des chiottes comme un vulgaire poisson rouge mort, j’attends encore un appel de mon cousin.

Coup de Poignard Normand

Un copain restaurateur du Marais m’a donné de ses nouvelles ce matin. Il s’est retranché très vite dans sa Normandie, bien avant le confinement. Il a senti le truc venir alors qu’on était encore à se postillonner dessus gaiement. Faut dire qu’il est très à cheval sur l’hygiène, ce qui est plutôt bien quand tu tiens un restaurant. Je lui ai parlé de mon levain.

– Et toi qu’est ce que tu deviens depuis que la boutique est fermée?

– Je m’occupe, je lis, regarde des séries, fais de la bouffe. J’ai essayé de faire du levain mais j’ai l’impression que cela n’a pas marché.

– Ah le levain c’est chiant. Oui le levain c’est très compliqué. Tu vois, nous par exemple au restaurant on ne peut pas en faire, parce que le levain, il doit monter dans une température constante. Le moindre courant d’air, ça le tue.

Et le voilà parti sur une tirade monologue sur le levain. Il est très bavard, très drôle et quand il est parti, tu ne peux plus l’arrêter. Si t’essaies de le couper il te lance un « Attends, je n’ai pas fini » et il va jusqu’au bout de ses explications, tel un professeur dans une grande académie de cuisine. J’écoute donc toujours ce qu’il dit, et puis après, je m’adapte.

Je lui avais une fois demandé comment les restaurants faisaient pour servir du risotto étant donné que c’est un truc qui a la réputation de mal se réchauffer. Il était parti sur une histoire de plaque sur laquelle tu devais verser ton risotto à mi-cuisson pour le refroidir parce qu’il faut savoir que la nourriture continue à cuire quand elle est à plus de soixante-cinq degrés et puis que tu le montes une fois qu’il est prêt à servir. J’ai fait mon risotto, l’ai gardé au chaud dans sa cocotte puis l’ai passé au four avant de passer à table, c’était très bien.

Pour en revenir au levain, il continue dans ses explications

– tu peux en acheter à la boulangerie

– oui je sais bien, mais l’idée c’était justement de le faire moi-même

– je connais des mecs qui le font pousser dans un placard à côté près du four. Si tu utilises souvent ton four c’est peut-être la solution.

Elever son enfant dans un placard près du four, en plein confinement, ça devient carrément glauque.

Sauvé par la Suisse

Je raccroche, soulève le torchon. Blob Lafayette a vraiment une sale gueule. Ok il fait des bulles, mais je le trouve liquide et il ne sent pas encore le levain. Il dégage une odeur un peu acide. Je vais achever ses souffrances et passer à autre chose. J’ai un cours sur la Kartoffel Salat dans le Confinement à préparer, voyez.

Je me demande si je ne suis pas en train de créer un blog culinaire d’un nouveau genre, à osciller entre l’euthanasie du levain et le démarrage d’une Kartoffel Salat, quand enfin mon cousin de Lausanne m’appelle.

– Alors comment ça va?

– Moi ça va, bien merci, mais le levain, il tire vraiment la gueule, je crois que je vais laisser tomber.

– Mais pourquoi? Qu’est-ce qu’il se passe?

– Je ne sais pas, j’ai essayé de faire du pain mais la pâte n’a pas levé. Je le trouve trop liquide

– Mais si il est trop liquide tu rajoutes une cuillière de farine et tu attends.

– Ah bon, c’est tout? On m’a parlé de température constante et de placards à levain. Il paraît que c’est pas facile du tout en fait.

– Mais non, tu es trop rapide c’est tout (mon cousin n’est pas Suisse pour rien).Je vais t’envoyer un truc écrit par un spécialiste du levain, tu vas voir

– Non pitié, je n’ai pas envie de me taper la thèse du levain en cinquante tomes, j’ai un cours sur la Kartoffel Salat à préparer, pas que ça à foutre dans le confinement non plus.

– C’est une page A4, ça ira.

– Okey c’est cool, j’attends alors

Honnêtement je ne pensais pas créer un tel suspens avec un peu de farine et d’eau. Il se passe des trucs de folie dans le confinement, moi je vous le dis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *