Catégories
Dans le Confinement

Mal aux Cheveux dans le Confinement

Et bien voilà, nous entamons aujourd’hui notre quatrième semaine de confinement. Déjà trois semaines à se faire pousser les poils et les racines, à regarder le printemps par sa fenêtre, à écouter des informations corona-centrées à la radio, à se vidéo-réunir, à mater Netflix. Trois semaines à attendre de pouvoir sortir sans Ausweis, sortir juste pour sortir, boire un café au comptoir ou une binouze en terrasse. Dire que je ne sais toujours pas faire du levain,  mais au moins je me suis bien améliorée en pâte à pizza et puis aussi, je sais pour Maeve et Otis dans Sex Education.

Machine à Café, la suite

Elle est belle ma machine à café

Brigitte a tout d’abord essayé d’installer la machine à café sur le plan de travail. Malheureusement, il s’est avéré qu’elle était trop haute et de ce fait, qu’elle ne passait pas en dessous des placards de la cuisine. Pourtant la description du produit vantait le gain de place dans la cuisine grâce à un produit polyvalent très facile d’utilisation.

Deux jours plus tard (Brigitte vient tous les deux jours), Brigitte a installé la machine à café sur une desserte à côté de la table de la cuisine.

– Ah super, vous lui avez trouvé une place.

– Oui mais elle est vraiment imposante, ce n’est pas très stable.

– Bon, on verra, en tous cas tu peux l’essayer.

Le lendemain, j’ai donc voulu savoir si cette saloperie de machine à cent euros faisait au moins du café buvable.

– Alors, ce café, il est comment?

– Aujourd’hui je me suis fait du thé au petit déjeuner, mais j’essayerai demain.

Le lendemain, après les salutations d’usage, je relance sur la machine à café.

– Alooooooors? Le café?

– Correct.

Une semaine après la livraison, voilà un premier résultat positif qui n’a pas duré très longtemps.

– J’ai essayé de refaire du café mais c’était de la pisse. Cette machine est trop perfectionnée pour moi.

Son ancienne machine à café filtre était très basique : un seul bouton, un réservoir à eau, un verseur et un porte-filtres. A noter que les verseurs et porte-filtres n’étaient pas d’origine, ce qui obligeait mon Papa à rallonger son café en versant de l’eau bouillante dans le porte-filtres. Ma machine de compétition ne permet apparemment pas ce genre de manipulations. Si tu te plantes dans les dosage, tu te retrouves soit à boire du pipi de chat, soit à te chopper une petite tachycardie.

– Te vexe pas, mais je pense qu’il faut que tu la reprennes.

– Ok Papa, pas de problème, en revanche, je ne vais pas pouvoir venir la chercher de suite, suis un peu occupée en ce moment.

Au moins ma réponse l’a un peu fait marrer, toujours ça de pris dans le confinement.

Coronanniversaire au top

J’ai fait une pause d’écriture, mon Coronnaniversaire a un peu bousculé mes habitudes dans le confinement. Comme dans une vraie soirée, la mayonnaise n’a pas pris de suite. Au fur et à mesure des connexions et des levées de coude, l’ambiance est venue. On a eu droit à des tenues festives, de magnifiques coiffures et de jolis fonds d’écran. Un couple d’amis avait installé un diffuseur de fumée et une boule à facettes. On ne les a pas beaucoup entendus mais ils se sont déhanchés toute la soirée On a eu notre lot de cheveux gras, de couettes grotesques, de chapeaux et de bigoudis. Une copine avait même confectionné des bigoudis à base des rouleaux de PQ, un must. J’ai soufflé les bougies, reçu de vieilles photos de moi-même, quand j’étais jeune et belle. Mon ex-voisine s’est mise « aux platines » et a mis le feu, autant que faire se peut, mais oui, on a dansé devant notre écran, chanté, écouté une autre copine chanter, un vrai bonheur. Comme dans la vraie vie, j’ai eu un putain de casque sur la tête le lendemain.

Hier j’ai appelé mon Papa pour voir si le dossier machine à café avait un peu évolué. Deux jours plus tôt, le café était très bon mais le matin même il était à nouveau dégueulasse. Pourtant il avait rêvé de boire un bon café toute la nuit. Ce n’est pas grave, il alterne thé et café au petit déjeuner. Et puis ça lui a rappelé une blague.

C’est l’histoire d’un couple de tout jeunes mariés.

– Chéri, que souhaites-tu boire ce matin au petit-déjeuner?

– Si ce que tu as fait hier était du thé, je prendrais bien du café. Si c’était du café, alors je choisis du thé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *